Chooseavoipgateway.jpg

Comment choisir la bonne passerelle VoIP?

Un fois que l'on sait ce qu'est une passerelle VoIP, on peut déterminer et tester la passerelle adaptée aux besoins du client final.

Pour simplifier les choses, on peut s'aider des scénarios les plus souvent rencontrés :

  • Connecter une ligne RTC à un IPBX
  • Connecter des terminaux analogiques à un IPBX
  • Migrer vers une solution VoIP
  • Connecter un PBX traditionnel à un trunk SIP

Une fois le scénario identifié et le nombre de ports nécessaires connus, on peut s'aider du configurateur beroNet afin de déterminer le modèle adapté

Connecter une ligne RTC à un IPBX

Ici, le client dispose d'un système de communication traditionnel non compatible avec la VoIP : il peut s'agir de lignes analogiques ou de lignes RNIS. Il souhaite connecter ce même système à un IPBX qui lui n'est pas compatible avec le RTC..

Lignes RNIS

Une chose est certaine, le client final a ici besoin d'une passerelle RNIS. Si il dispose également de lignes analogiques, consultez la section suivante. En terme de RNIS, on distingue deux types de lignes : BRI /T0 (accès de base) et PRI / T2 (accès primaire, également appelé E1 en Europe et T1 aux États-Unis).

  • Une ligne BRI/T0 permet d'effectuer jusqu'à 2 appels simultanés,
  • Une ligne PRI/T2 permet d'effectuer jusqu'à 30 appels simultanés.

En prenant en compte le nombre de lignes RNIS dont le client dispose, on a alors une idée du nombre d'appels simultanés qu'il peut effectuer.

Exemple:

  • Si il peut effectuer 8 appels simultanés, il dispose probablement de 4 lignes T0. Il faudra alors une passerelle 4T0.
  • Si le client a 2 lignes T2, il faudra une passerelle 2 T2

choose VoIP Gateway diagram ISDN lines to IPBX

Lignes analogiques

Afin de connecter une ligne analogique à un IPBX, une passerelle FXO sera nécessaire. Comme une ligne analogique ne permet qu'un seul appel à la fois, déterminer le nombre de ports nécessaires sera relativement simple.

Choose VoIP Gateway diagram analog line to IPBX

Connecter des terminaux analogiques à un IPBX

Afin de récupérer des terminaux analogiques et les connecter à un IPBX, on utiliser une passerelle FXS. Le nombre de ports nécessaires dépendra du nombre de terminaux à connecter.
Voici quelques exemples de terminaux que l'on peut connecter à un IPBX via une passerelle VoIP:

  • téléphones analogiques
  • fax
  • portier
  • terminaux de paiement
  • systèmes d'alarme

Si vous souhaitez connecter un autre matériel analogique, contactez-nous afin de vérifiier que celui-ci est bien compatible.

À l'aide du module hybride beroNet, il est possible de connecter 2 terminaux analogiques et 2 lignes T0 à un IPBX.

Choose VoIP Gateway 3

Migration souple

Lors d'une migration souple, on connectera généralement un PBX traditionnel, un IPBX, ou encore des lignes RTC à la passerelle. Là encore, la technologie utilisée dans la passerelle dépendra de celle utilisée par le PBX:

  • RNIS: les passerelles RNIS beroNet peuvent fonctionner en mode NT ou bien en mode TE, permettant à la passerelle de simuler l'opérateur RNIS ou le PBX. Si le PBX utilisé lors de la migration souple est un PBX numérique. il faudra déterminer à quels types de lignes ce dernier est connecté (BRI/T0 ou PRI/T2). Une fois que l'on connait le type et le nombre de lignes connectées, on connaît le modèle de passerelle adapté.
    Exemple: si le PBX dispose d'un PRI/T2, il faudra une passerelle 2T2 (un port sera utilisé dans chaque direction)

Choose VoIP Gateway diagram soft migration

  • Analogique:ici, une passerelle équipée de ports FXO et/ou FXS sera nécessaire : une ligne opérateur sera à connecter aux ports FXO tandis qu'un PBX devra être à connecter aux ports FXS de la passerelle. Il suffira simplement de connaître le nombre de ports requis.
Jean-Eudes Ambroise

Author: Jean-Eudes Ambroise

Previous Previous post: La virtualisation, késako ? Next Next post: Fin du RTC, beroNet vous accompagne
Auf dem weg zu All-IP?

Subscribe to Email Updates

Recent Posts