La conversion des centres d'appel de services d'urgence en IP est sans aucun doute un sujet important et sensible.

Des tests rigoureux doivent être entrepris pour s'assurer que tout fonctionne comme il se doit. Afin de réaliser ces tests approfondis, beroNet a travaillé en collaboration avec Deutsche Telekom dans son centre d'essai pour les clients professionnels à Bonn.

 

IMG_5827Les centres d'appel de services d'urgence ont été créés à l'origine pour permettre au public de joindre rapidement une aide professionnelle dans des situations d'urgence. Des numéros facilement mémorisables sont mis en place à cet effet : en Allemagne, il s'agit du 110 pour la police et du 112 pour les pompiers et les urgences médicales. Les appels d'urgence sont ensuite automatiquement acheminés vers le centre de contrôle régional correspondant.

Une caractéristique particulière de cette configuration dans un réseau RNIS est que le numéro de l’appelant est toujours transmis, même dans les cas où le numéro a été masqué. L'avantage est que le personnel peut ainsi aider dans tous les cas, même si l'appelant n'est pas en mesure de fournir ses coordonnées.

Dans le cadre de la conversion au numérique, de plus en plus d'informations sont ajoutées, notamment la localisation de l'appel d’urgence. Et c’est précisément cette information de localisation qui devient de plus en plus importante pour les équipes d’interventions, dont les centres d'actions sont souvent dispersés dans tout le pays. En effet, avec une solution de téléphonie tout IP, la localisation de l'appelant ne peut pas nécessairement être résolue à l'aide du numéro de téléphone. Il est donc nécessaire d'établir des lignes directrices claires afin que les services d'urgence puissent assurer leurs responsabilités envers les personnes qui demandent de l'aide, ainsi que leurs responsabilités envers leur personnel.

 

En cas d'urgence, il faut préciser les cinq points suivants :

  • Où l'urgence a-t-elle lieu ?
  • Que s'est-il passé ?
  • Combien de personnes blessées ou affectées ont besoin de soins ?
  • Quelles sont les blessures ou les symptômes des personnes concernées ?
  • Ai-je confirmation du centre de contrôle avant de raccrocher ?

Deutsche Telekom exerce une pression en signalant que le centre de contrôle central des services d'urgence doit être basculé complètement en SIP, ou qu’en cas d'utilisation d'une passerelle VoIP/RNIS, les informations supplémentaires ne seront pas transmises. La société berlinoise beroNet s’est justement confrontée à ce défi.

 

beroNet a testé en laboratoire la nouvelle connexion CompanyFlex de Deutsche Telekom.

Les experts de beroNet ont passé deux jours au cours du mois de mars au centre d'essai Business Customer de Deutsche Telekom, où ils ont testé la migration technique des connexions des centres d'appel de services d'urgence vers la technologie VoIP, en s’attachant tout particulièrement au sujet de la localisation des appels entrants. Pour cela beroNet a utilisé des appareils dotés d'un nouveau micrologiciel qui respecte les futures directives techniques de l’Agence fédérale allemande des réseaux.

L'objectif des tests était d'afficher les informations de l'appelant, telles que les coordonnées GPS/données de localisation et CLIP pour le personnel du centre d'urgence, même avec des numéros de téléphone masqués. L’opérateur Deutsche Telekom a déjà mis en œuvre cette fonctionnalité dans sa formule CompanyFlex et met ces données à disposition sur une ligne ALL-IP.

La série de tests avec les appareils de beroNet a été un succès sur toute la ligne.

Le directeur général de beroNet, Christian Richter, en a été très satisfait :

« La semaine dernière, nous avons testé avec succès, dans le laboratoire dédié de Deutsche Telekom, nos passerelles beroNet aux interfaces T0 et T2 avec la nouvelle connexion IP d’appel d’urgence, ainsi qu’avec diverses autres connexions, y compris la nommée "eCall". Les résultats ont été positifs dans tous les domaines, également dans des cas particuliers comme le transfert des appels à partir du centre de contrôle des services d'urgence ».

Christian Richter voit les capacités et fonctionnalités des solutions beroNet confirmées :

« Grâce à nos passerelles média, les centres d’appel de secours basés en RNIS peuvent fonctionner avec succès sur une connexion IP spécifique d'appel d'urgence, tout en permettant le partage des informations de localisation de l’appelant ».

 

 

beroNet GmbH

Author: beroNet GmbH

Previous Previous post: beroNet SIP-Load-Balancer : Gestion de haut volume d'appels entrants Next Next post: Déploiement d’un IP-PBX avec l’Appliance beroNet et son hyperviseur
En route vers le tout IP

Recevoir les mises à jour

Articles récents